Ce qu’on retient des dramas des networks – Bilan 2012/2013 – Part 2

Après s’être bien fendu la poire avec les sitcoms (sic), place aux dramas des networks, ces séries qui ne sont pas drôles mais qui ne font pas nécessairement pleurer. De Grey’s Anatomy à 90210, en passant par Supernatural (ouais, y en a encore qui regarde ça) et The Following, on vous dit tout le bien qu’on a pensé des séries dramatiques proposées du côté de l’Oncle Sam…ou pas.

Comme dans l’article précédent, les spoilers ponctuent les critiques tel l’auto-tune dans le dernier album de Booba.

Voilà, c’est là !

ABC

Grey’s Anatomy – Shonda a encore frappé !

Grey’s Anatomy nous offre peut-être une saison un peu moins bonne que la précédente, et par là, je veux dire que certaines storylines étaient un peu ennuyeuses, la médecine avait beaucoup moins sa place que dans les saisons précédentes ce qui manquait beaucoup à la série, et le côté « économique » des storylines, avec le rachat de l’hôpital, étaient, pour moi, trop ennuyeuses et ont occupées une place beaucoup trop importante pendant cette saison, sachant qu’on se doutait tous de la tournures que les événements allaient prendre.

Cependant, l’introduction des nouveaux personnages, les internes, a été parfaitement gérée, et on s’attache assez vite à ses personnages et ça nous montre en même temps à quel point les autres ont muri, évolué et vieilli. Et malgré un finale beaucoup moins impressionnant et intense que les précédents, il n’en reste pas qu’il est très réussi. Il se concentre sur les personnages, ce qui n’est pas plus mal, et met en place les storylines de la saison à venir, bref il remplit son job.

Un épisode à retenir : Episode 9.24 « Perfect Storm », le season finale, dont j’ai parlé précédemment, où encore une fois Shonda Rhimes n’hésite pas à briser les certitudes, les couples et nos cœurs (oh c’était beau !). Et puis bon, Meredith qui donnent les directives pour son opération alors qu’elle est sur la table et qu’elle vient de donner naissance à son fils en plein blackout, voilà quoi ! -MLC

 greys_anatomy-show-300x225

Nashville – Soap & Country

Première saison pour Nashville, qui a su trouver sa place avec son petit côté soap et surtout sa BO country qui nous offre de très belles performances de la part de tous les chanteurs de la série. A noter que Hayden Pannetière, qui est un personnage assez cliché au début de la saison, est celui qui est à mes yeux le plus touchant, et celui qui évolue le plus. D’ailleurs en parlant d’elle, son travail en tant qu’actrice est vraiment très convaincant dans la série, autant que celui de Connie Britton (mais ça ce n’est pas une surprise !). Petit bémol pour le season finale cependant, que j’ai trouvé assez prévisible, il nous offre tous un tas de cliffs suivants les personnages et tous font partie de la collection du « déjà-vu » : accident de voiture, grossesse surprise, etc., dommage.

Un épisode à retenir : Episode 1.12 « I’ve Been Down That Road Before », cet épisode marque le tournant de la saison, Juliette s’affirme sur scène en interprétant une chanson qui s’écarte du « genre » qui lui avait été attribué, et du côté de Rayna, c’est son mariage qui bat de l’aile. Une sorte d’épisode « émancipateur » pour les deux chanteuses, avec de très bonnes chansons. -MLC

 Nashville

Revenge – Il faudrait peut-être s’y mettre.

Comme l’an dernier, Revenge nous offre un season finale explosif qui nous donne vraiment envie de continuer la série, malheureusement, le gros problème de la série, c’est que le reste de la saison est loin d’être à la hauteur de ce season finale. Du coup si la série veut assurer sur le long terme il va falloir qu’elle réussisse à nous offrir des épisodes d’aussi bonne qualité toute au long de la saison. Parce que si à la fin de la première saison Emily nous promet un back to basics on sent bien que les débuts de cette deuxième saison est laborieux. Heureusement, les épisodes 13 et 14 nous montrent que la série sait prendre des risques et nous offrent de vrais retournements de situation (tout comme le season finale d’ailleurs), mais encore une fois, le problème reste le même, une saison ne peut pas être considérer comme réussie, s’il n’y a que 4 épisodes avec des enjeux. C’est sûr que ça plaît toujours des épisodes sous haute tension, mais il ne faut pas qu’à coté il ne se passe rien non plus.

Un épisode à retenir : Episode 2.21 – 2.22 « Truth », le double épisode du season finale, (Attention GROS spoilers) parce que Nolan a été piégé et se retrouve en prison, parce que Declan meurt, parce que Victoria (oui, c’est un argument !) et surtout parce que Emily révèle son identité à Jack (et oui, d’où le titre). -MLC

-revenge--season-2-f.jpg

CBS

The Good Wife – We’re gonna have Florrick-Agos & Associates!*

Encore une très bonne saison du côté de The Good Wife. En effet, quand j’y réfléchis le seul défaut que j’y vois, c’est cette storyline avec le mari de Kalinda. Je crois qu’on est beaucoup à s’être demandé où cela allait mener, et je pense qu’on se pose toujours la question d’ailleurs (et surtout « did she or did she not ? »**). Mais, cette storyline mis à part la saison est magistral, Alicia va déchanter tout au long de la saison quant au fonctionnement de Lockheart-Gardener. Elle, qui admirait Will et Diane, va vite se rendre compte qu’ils sont prêt à tout pour garder leur firme et surtout rester à sa tête. Et comme les King savent bien le faire, rien ne sera précipité, chaque chose est à sa place et la décision finale d’Alicia d’accepter l’offre de Cary s’inscrit dans la suite des événements qui lui sont arrivés tout au long de cette saison : le fait qu’elle est toujours des sentiments pour Will, qu’elle était faite partner alors que tous ces collègues n’ont finalement pas eu la promotion promise, etc., la saison 5 promet d’être tout aussi bonne ! On notera aussi encore la qualité des guest stars de la série, toujours aussi bons !

Un épisode à retenir : Episode 4.14 « Red Team, Blue Team », première mention de l’idée de Cary de monter la firme “Florrick-Agos & Associates” (qui nous a tous fait rêver) après qu’ils aient fait une super team dans la tenue d’un « faux-procès » contre Will et Diane afin de voir s’ils pouvaient remporter une affaire. On aurait tous voulu qu’elle dise « oui » mais elle préfère accepter la proposition de Will et Diane de devenir partner. Beaucoup de rebondissements dans cet épisode, de l’humour, une affaire intéressante, bref que du bonheur. – MLC

*On va l’avoir notre Florrick-Agos & Associés !

**L’a-t-elle ou ne l’a-t-elle pas fait ?

627

FOX

Glee – La maison brule…

glee3 En début de saison, j’avais déjà parlé des carences de la saison 4 de Glee. Début de saison ennuyeux,sans éclat et qui avait perdu son originalité, je n’avais pas été tendre avec le musical show de la FOX. Toutefois, j’avais décidé de continuer à suivre cette saison, motivée par le souvenir ému des bons moments passés devant mon écran (Run Joey Run en tête). Mal m’en a pris puisque les choses n’ont, à mon sens, cessé d’empirer. Le principal problème de Glee est qu’elle est passée d’une série drôle, divertissante et second degré (avec un message derrière) à une série donneuse de leçons et caricaturale ( le personnage d’Unique ne passe toujours pas). Les nouveaux élèves de WMHS n’ont jamais réussi à nous accrocher et  paraissent presque tous être une version discount  des premiers membres du Glee Club. Du coup, on revoit énormément les anciens dans des storylines plus (Cassandra July et sa croisade contre Rachel) ou moins intéressantes (les errements de Santana) qui s’imbriquent mal dans l’économie générale d’un épisode ou de la saison. Avec la longue absence de Mr. Schue et le départ de Sue, on peut dire qu’on manque globalement de point d’accroche dans cette saison. Comme tout n’est pas à jeter , voici quelques points qui démontrent que Glee n’est pas (complètement) morte : – L’énooorme performance de Jayma Mays dans le 4.14 –  L’épisode « Shooting Star » (4.18) maladroit mais bon dans l’ensemble – L’épisode « Guilty pleasures » pour écouter Blaine chanter « Against all odds ».

Sinon, tout le reste, vous l’avez surement déjà vu dans un précédent épisode de Glee… JM

The Following – Trop de clichés, tue le cliché.

J’avais eu l’occasion de vous dire ce que je pensais du pilote de The Following, et maintenant je vais donc pouvoir vous dire ce que j’ai pensé de la saison complète. Bon. Malheureusement, la série n’a pas trop su échapper à ses clichés de départ, ni aux clichés du genre. Donc, non, The Following ne fera pas partie de la liste des bonnes surprises de cette année, dommage. Elle avait pourtant au départ un bon potentiel : Kevin Williamson, Kevin Bacon, et une secte de tueurs en série, on doit tout de même avouer que c’est alléchant.

Le problème tient peut-être du fait que tout reste assez prévisible, et que les épisodes ont tous plus ou moins le même format, ce qui devient assez vite ennuyeux. Et malgré quelques morts inattendues, qui m’ont tout de même surprises et attristées, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages, notamment Claire, son fils mais aussi Ryan Hardy et ça reste quand même un gros problème, parce que c’est quand même le personnage principal. Du coup, on ne va pas se mentir, le cliff m’a plutôt laissé de marbre, et je me suis plutôt demandée ce qu’ils allaient bien pouvoir faire en saison 2, si Joe Caroll est mort.

Un épisode à retenir : Episode 1.06 « The Fall », parce que malgré toutes les facilités et les incohérences, ils se passent beaucoup de choses dans cet épisode et on n’a pas le temps de s’ennuyer, de fait cela reste un bon divertissement. -MLC

the-following-episode-9-lundi-prochain

The CW 

90210 – La deuxième fin

90210 tire sa révérence cette année, mieux vaut tard que jamais. Mais ne parlons pas trop en mal de 90210, puisque finalement la série reste toujours plus divertissante que Glee. Même s’il est vrai qu’elle part très souvent dans tous les sens, et qu’ici aussi les personnages n’ont pas vraiment de continuité, il n’empêche que c’est toujours fun à regarder et encore plus fun de s’en moquer. Le final nous laisse cependant un goût d’ « unfinished », puisque les scénaristes ont été prévenu un peu tard de l’annulation de la série, il a été difficile de prévoir une « fin » pour chaque personnage.

 On va dire qu’on est plutôt face à un final « ouvert » car ça nous laisse le choix d’imaginer notre suite, quand je dis ça je pense notamment au personnage de Silver, qui finit plutôt sur une triste note (oui elle vient d’apprendre qu’elle a un cancer du sein…) tandis que d’autres non pas vraiment de futur en perspective, comme Dixon qui n’a pas vraiment de storyline à lui dans ce season finale et puis sinon, satisfaction pour les « shipper » du couple Annie-Liam puisqu’ils vont enfin être ensemble et se marier, pareil pour le couple Adrianna-Navid.

Un épisode à retenir : Episode 5.08 « 902-100 », le centième épisode de 90210 donc, qui nous rappelle un peu l’ambiance highschool, quoique parfois en regardant 90210, on se demande si l’ambiance highschool a vraiment disparu de leur vie. Mais épisode sympa, drôle, c’est pour ça que je l’ai choisi, il était un peu plus fun que les autres (un petit mieux niveau qualité également). -MLC

Trevor+Donovan+90210+Season+5+Episode+8+ZZoqKvRqfJgl

Supernatural – « So, screw you, screw God and everybody between »*

Continuer de susciter intérêt et plaisir après 7 saisons. En 7 ans, on a eu le temps de voir chaque frère (au choix) mourir/aller en enfer/perdre son âme/ aller au purgatoire/passer toute sorte de pacte avec des démons et de les voir se disputer et se rabibocher un grand nombre de fois.  Alors que tout portait à croire (surtout la première partie de la saison 8) que Supernatural ferait du Supernatural bof, les scénaristes ont réussi à donner un nouvel élan à la série. supernatural S08 Cette année, Dean et Sam ont la possibilité de prendre une retraite anticipée (et bien méritée) en fermant les portes de l’Enfer.  Pour pouvoir se débarrasser de tous les démons, l’un des frères devra effectuer 3 épreuves pour pouvoir avoir la force de claquer pour de bon ces portes. A cette occasion, Dean et Sam vont pouvoir assainir leur relation et mettre à plat les incompréhensions et rancœurs accumulés en 10 ans. C’est une bonne chose pour l’évolution de la série. Si les différences entre les deux frères sont essentielles à la série, le ressort de la dispute annuelle a fait son temps. Ainsi, pour la 1ère fois, Dean et Sam forment un vrai binôme, sans que l’un ne se méfie de l’autre, sans que l’autre n’essaie de cacher des choses à l’un. Cette cohésion est bienvenue puisque, en cette fin de saison 8, les « freaking Winchester » se trouvent dans une situation compliquée entre un Crowley dont on ne connait pas encore les prochains desseins, un Paradis aux mains d’ un nouveau patron malintentionné et Sam dans un sale état après les efforts effectués dans les derniers épisodes. L’équilibre entre l’Enfer et le Paradis se trouve chamboulé de manière inédite et surprenante. La saison propose un season finale bien dosé et inhabituel avec un cliffhanger efficace qui laisse présager d’une saison 9 prometteuse et novatrice dans l’univers de Supernatural. JM

* Réplique de Kevin Tran, « prophet of the Lord » : « Vous deux, Dieu et toutes les personnes au milieu, allez vous faire foutre !  »

The Vampire Diaries – Vampires & Co.

Comme beaucoup sûrement j’attendais cette nouvelle saison de The Vampire Diaries avec impatience, car Elena allait enfin être vampire, et pourrait donc arrêter d’être la pauvre victime qu’il faut sauver de tout le monde, elle pourrait enfin se défendre seule. Mais tout n’est pas aussi simple au pays des vampires, loups-garous, sorcières, doppelgangers, chasseurs de vampires et autres créatures surnaturelles, non. Elena se retrouve sired par Damon (elle fait tout ce qu’il lui dit de faire), et puis Stefan est convaincu que tout ira mieux s’il trouve la cure (petite fiole qui fera redevenir humain quiconque la boira) et la donne à Elena. Donc, finalement, il faut toujours sauver Elena, même quand elle ne veut plus l’être il faut continuer d’essayer.

Ensuite, la série introduit beaucoup d’éléments cette année, qui aurait pu, à mon goût, être traité plus en profondeurs. C’est parfois un peu lourd d’avoir beaucoup trop de storylines, surtout quand celle-ci sont trop vite abandonnées, et quand je dis ça je pense notamment à la « brotherhood of the five », vous savez les chasseurs de vampires, ils ont eux aussi une mythologie bien à eux, mais elle est à peine effleurée, alors peut-être que je m’avance et qu’après ce qui s’est passé dans le season finale, ils vont revenir sur le devant du tableau, mais en attendant, je trouvé cette histoire mal traitée, et ce n’était pas la seule.

Je ne dis pas que cette saison était mauvaise, mais plutôt inégale, et parfois un peu ennuyante. Il y a tout de même pas mal de points positifs à cette saison : Elena qui ne se laisse pas faire et devient sanguinaire, le retour de Katherine, la mort de Bonnie (haha), et la fin du triangle amoureux (enfin on l’espère !).

Un épisode à retenir : Episode 4.14 « Down the Rabbit Hole », un épisode de The Vampire Diaries version Lost (dans l’esprit) : sur une île avec des attaques venues d’on ne sait où, et une petite remarque de Ian Somerhalder sur le sujet. Mais surtout pour le gros twist final que je n’avais pas du tout venir, l’apparition de Katherine et la mort de Jérémy. -MLC

TVD-S4PremiereReview

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s