« En France, on parle français ! » : les titres de séries US en VF

En cette journée internationale de la langue française, penchons-nous sur les traductions françaises de titres de séries étrangères. Sans pour autant verser dans la-traduction-à-tout-prix comme nos cousins québécois, nos chaînes de télé ont pendant longtemps fait le choix de traduire les titres de séries. Logique pour attirer et parler à des téléspectateurs réputés mauvais anglophones. Littéraux, éloignés, farfelus, revenons sur quelques titres de série en VF.

Les traductions foireuses mais ils ne pouvaient pas savoir…

OTH

© the CW

En septembre 2004, TF1 diffuse pour la première fois une série qui raconte l’histoire de deux demi-frères. L’un est riche, populaire et obtient tout ce qu’il veut, l’autre a été élevé par sa mère célibataire, vit modestement et ne compte qu’une seule véritable amie. Ils vont devoir cesser de faire comme si l’autre n’existait pas car ils vont se disputer le coeur d’une fille et le capitanat de l’équipe de basket du lycée. Vous aurez reconnu la série intitulée One Tree Hill outre – Atlantique et que la première chaîne de France nous a proposé sous le nom « Les Frères Scott ». En soi, c’est plutôt une bonne idée puisque les deux personnages principaux sont les dits frères Scott. Sauf qu’à la fin de la saison 6, Chad Michael Murray (Lucas Scott) quitte la série et qu’on se retrouve avec un seul frère Scott. De plus,  One Tree Hill  faisait également référence au nom de la ville dans laquelle se passait la série et donnait indice sur la place privilégiée accordée à la musique dans la série (One Tree Hill est un titre de U2 et tous les épisodes en VO  portent le nom d’une chanson). On perd donc quelques références au motif de la série pour mise en avant des frères qui ne tient plus la route après quelques saisons. Dommage…

Two and a half men

© CBS

Dans la même veine, en 2005 arrive sur Jimmy, la nouvelle sitcom avec Charlie Sheen.  Baptisé Two and a half men (deux hommes et demi) aux USA, on nous la présentera comme Mon oncle Charlie, mettant ainsi en avant l’extravagant personnage de Charlie du point de vue de Jake, son neveu. Pourtant, le titre original traduisait parfaitement l’esprit de cette série qui raconte la vie dans la maison de Charlie Harper, son frère squatteur et radin, son neveu pas très malin et roublard, sa bonne intrusive et, bien sûr, les innombrables conquêtes de Charlie. L’excellente sitcom de Chuck Lorre aurait pu continuer à porter son titre français sans souci si Charlie Sheen n’était pas devenu alcoolique, incontrôlable et haineux envers le créateur de la série. Viré à la fin de la saison 8, déclaré mort dans le premier épisode de la saison 9 et remplacé par Ashton Kutcher, Jake n’a plus beaucoup d’occasions de parler de [s]on oncle Charlie. Malgré le départ de Sheen, le titre anglais fonctionne toujours… pas celui en français. A noter que la situation aurait pu être absurde si Angus. T. Jones avait été remercié à son tour après avoir invité les téléspectateurs à cesser de se remplir la tête avec des « obscénités » en arrêtant de regarder le show. Sûr que Chuck Lorre a pensé à notre traduction pour ne pas perturber le public français…

EDIT : Le 26 avril 2013, CBS annonce le départ d’Angus T. Jones. On se retrouve donc avec un titre qui n’a aucun sens. Bravo, les gars…

Les traductions bancales mais mieux que la littérale :

© the CW

© the CW

Tout le monde connait la famille Camden composée de 7 membres au début de la série : Matt, Mary, Lucy, Simon, Rosie et leurs parents Eric et Annie. Ils sont alors  Sept à la maison, comme nous le précise le titre français.  Au cours de la série, le bon Dieu donne à Annie et Eric non pas un mais deux enfants en plus. Ils sont donc neuf à la maison…mais sept enfants ! Alors, bon, on va être indulgents avec la série WASPissime de la CW puisque pour nous, cela aurait été compliqué (et éventuellement un contresens) que de traduire le titre littéralement par un « Septième ciel ».

© CBS

© CBS

Juste avant de devenir l’incroyable David Palmer et l’intrépide Agent Martin Fitzgerald, Dennis Haysbert et Eric Close étaient les vedettes d’une série pleine de potentiel et injustement annulée par CBS en 2000. Close tient le rôle de Michael Wiseman, un père de famille lambda qui meurt dans un accident de métro et voit son cerveau inséré dans le corps d’un homme parfait et indestructible fabriqué par le gouvernement américain. Il est sous la tutelle du Dr Theodore Morris, interprété par Haysbert et il ne peut contacter sa famille et ses amis qui le croient mort et enterré. Ce que les ricains avaient intitulé Now and again  faisant à la fois référence à la « résurrection » du personnage de Close mais aussi à l’amour inconditionnel qu’il porte à sa femme, sera appelé Un agent très secret . Pas terrible mais sans doute mieux qu’un éventuel « Maintenant et encore » ou un « pour toujours » qui n’aurait eu aucun sens.

Les traductions obscures…

Angela Lansbury interprète la mythique Jessica Fletcher dans la série  Murder she wrote  (qu’on pourrait traduire par « elle écrit au meurtre » ou « l’auteure du meurtre ») dont le titre devint Arabesque  pour une raison qui m’échappe encore…

Et puis, il y a toutes ces séries dont les titres ont presque été traduits littéralement mais pas complètement : le temps des premières saisons How I Met Your Mother sera Comment je l’ai rencontrée . Allez savoir pourquoi il n’était pas plus simple de mettre « comment j’ai rencontré votre mère ». Malcom in the Middle sera réduit à un simple Malcolm  ; à l’inverse, Skippy sera pour nous Skippy le kangourou.

Les traductions auxquelles nous avons échappé :

On peut discuter le choix de traduire (ou non) les titres de séries mais je reste persuadée que les chaînes nous ont épargné du pire : nous n’avons jamais regardé la sitcom « Amis », la subversive « Beuh » ou la surprenante « Communauté ». Malgré toutes les difficultés de prononciation à l’arrivée de la série, il n’a jamais été question des « femmes au foyer désespérées ». De même, ce n’est pas « la grande évasion » qui aura réussi à nous faire trembler pour Lincoln et son frère Michael.

Sans doute, depuis 2004 – 2005 et les séries majeures nées cette année là (Grey’s Anatomy, Desperate Housewives, Lost…), nos chaines françaises ont pris la (sage) décision de ne plus traduire les titres de séries étrangères et même de s’en inspirer pour les productions françaises (R.I.S, c’est à peine pompé sur C.S.I). Parce que, mine de rien, le titre est supposé contenir l’intrigue de la série, son atmosphère bref son essence. A défaut de respecter l’ordre de diffusions des épisodes, cela fait plaisir de voir que les chaines françaises semblent de plus en plus décider à respecter l’œuvre originale et par la même le téléspectateur…

JM

Publicités

Une réponse à “« En France, on parle français ! » : les titres de séries US en VF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s