Monday Mornings: Everybody cries

© TNT

© TNT

La vie quotidienne de l’hôpital Chelsea General et de cinq de ses chirurgiens tous plus doués et dévoués les uns que les autres. Malgré leur détermination à sauver chaque patient, il leur arrive de faire des erreurs fatales. Elles font l’objet d’une réunion secrète chaque lundi matin au cours de laquelle un chirurgien ayant tué un patient expose le cas et les difficultés auxquelles il a été confronté.

Si vous avez un peu suivi les nouveautés de la mi –saison 2013, vous avez forcément noté que les chaînes américaines rivalisent d’idées pour nous proposer des shows dynamiques, rythmés auxquels on devrait facilement devenir accro. Dans ce paysage cadencé par la violence des poings (Banshee), l’hémoglobine (The Following) ou la tentative de faire rire (1600 Penn… et à certains moments Do no Harm), une série dénote par son ton stéréotypé, calme et plein de bons sentiments.

De quoi s’agit-il ? D’un  nouveau medical drama series comme disent les Ricains. C’en est même un dans lequel vous retrouverez tout ce que vous aimez (ou pas) dans les autres medical drama series : Il y a un beau docteur qui fait penser au Dr. Mamour, un vieux docteur sage qui fait penser à Dr. Mark Greene, un docteur asiatique froid et antipathique (meilleur personnage pour le moment) qui naturellement nous rappelle ce bon Gregory House.

Monday Mornings  remplit le cahier des charges de la série médicale : décor lumineux,  matériel médical à la pointe, adrénaline face au cas d’un patient, parents de patients attachants, beaux acteurs, belle réalisation… Tout y est pour passer un bon moment. Mais, c’est du déjà vu. L’élément censé relever la sauce est la fameuse réunion du lundi matin ( d’où le titre). Celui qui a tué un patient doit venir au pupitre devant tous les autres chirurgiens et le chef pour exposer le cas et raconter ce qui s’est (mal) passé. Ce moment rappelle forcément l’école quand ça faisait à la fois peur et marrer de regarder un camarade se faire réprimander par la maîtresse devant tout le monde parce qu’il n’avait pas appris sa poésie. Ils passent donc un sale quart d’heure devant l’assistance de chirurgiens bardés de diplômes et on se surprend à être mal pour celui qui est au pupitre.

C’est à ce moment là qu’on commence un peu à se marrer et que celui qui vient d’être humilié décide de prendre en otage le chef des chirurgiens pour se venger de la honte qu’il lui a foutue, me demandez-vous ? HE BEN NOOON ! Parce que c’est là qu’il faut se souvenir que la série est créée, produite et écrite par David E.Kelley, le roi du drama du début des années 2000. Le papa de Chicago Hope, The Practice et de l’excellent Boston Public n’est pas réellement connu pour proposer un angle joyeux, décalé et coloré de l’environnement médical ou juridique. La grande œuvre « comique » de Kelley étant Ally McBeal, on comprend que la marge de manœuvre de ce bon vieux Dave est réduite.

Si à force de fréquenter Grégory House ou la Nurse Jackie, vous aviez oublié que les médecins ne sont pas des dieux mais bien des hommes et des femmes avec leurs forces et leurs faiblesses, qui paient dans leur vie privée le prix de leur dévouement à la médecine (sic) , alors Monday Mornings est là pour vous le rappeler. Dans la mare de sang et de violence dans lequel les chaînes nous plongent, un peu d’amour et d’amitié sont bienvenus.

Sinon, vous pouvez faire comme moi et attendre une prochaine série médicale qui saura renouveler et dynamiter le genre, un peu comme Dr.House l’avait fait.

Minute « Qui-est-ce » : Si comme moi, le pilot vous semble un peu long et peu passionnant, essayez de trouver les séries dans lesquelles vous avez déjà vu les acteurs de Monday Mornings. C’est pas évident mais ce petit jeu d’archéologie mémorielle fera passer les 42 minutes un peu plus vite.

* Monday Mornings : tout le monde pleure (référence au  « tout le monde ment » – Everybody lies dans le texte – de Grégory House)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s