The Following: premier pilot de la cuvée « tueurs en séries »

La semaine dernière, j’ai eu l’occasion grâce à une autre membre du blog (AP), de voir l’épisode 1 de la saison 2 de Person of Intesrest ainsi que le pilot de The Following dans l’enceinte de Warner France, le lendemain de sa diffusion américaine. En effet, c’était pour la promotion de leur service de VOD D+24.

Bref, le sujet de cet article n’est pas de vous parler de cela, mais plutôt de vous donner mon avis sur le pilot de cette nouvelle série de la FOX, The Following, créée par Kevin Williamson (Dawson’s creek, The Vampire Diaries) avec dans le rôle phare Kevin Bacon, forcément cette série a créé une certaine attente chez les amateurs de séries.

C’est un peu le thème de cette deuxième partie de saison d’ailleurs, les « tueurs en série », entre Cult, projet de la CW, Bates Motel (A&E), le prequel de Psycho sur la vie de Norman Bates et puis The Following. Mais alors, ce pilot tient-il la route ? Réponse un peu mitigé pour ma part, mais qui tend tout de même vers le « oui ».

The-Following-Cast-Promotional-Photo-the-following-30825071-1950-1350

De quoi ça parle ?

Un tueur en série, Dr. Joe Carroll (James Purefoy) s’échappe de la prison où il était détenu pour avoir assassiné plusieurs jeunes femmes. Le FBI fait alors appel à l’agent Ryan Hardy (Kevin Bacon), maintenant en retraite, qui l’a mis derrière les barreaux. Cependant, il semblerait que ce tueur en série ne travaille plus en solo. Il aurait une « armée de followers », près à tout pour l’aider, mais aussi près à apprendre comment devenir un serial killer. Donc, oui, des « followers » un peu comme sur Twitter finalement.

L’épisode est plutôt bien ficelé et nous donne tout de suite les clés pour comprendre ce qui va suivre. Malgré tout, on nous offre un ancien agent du FBI assez stéréotypé : alcoolique, blessé à cause de sa précédente rencontre avec Joe Carroll (il a un pacemaker), préférant travailler en solitaire et qui part seul, sans renfort, poursuivre ses intuitions. En clair, rien de nouveau sous le soleil. Heureusement pour nous, Kevin Bacon incarne ce rôle très bien, et c’est peut-être ce qui rend ce personnage digeste. Cependant cela n’est que le pilot, alors on peut bien sûr s’attendre à une évolution du personnage par la suite, qui le ferait sortir de ce cliché et le rendrait plus intéressant et plus complexe.

Le pilot remplit donc son rôle, il pose les bases de l’intrigue et attise notre curiosité, on veut en savoir plus, et finalement, c’est ce qu’on attend d’un épisode pilot. Les quelques retournements de situation sont assez inattendus et ont le don d’attirer la curiosité du téléspectateur, la mienne en tout cas, et j’ai bien envie de découvrir la suite et de savoir comment ces « followers » vont évoluer. L’épisode 2 a été diffusé lundi soir aux États-Unis.

MLC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s