En attendant la fin du monde – Episode 3 : les envahisseurs de demain sont les dictateurs d’hier

En ce 12 décembre 2012, intéressons-nous à l’envahisseur. Pour cela, vous pouvez vous référer à V mais j’ai préféré vous parler d’une autre série qui vivra dans quelques semaines son series finale : Fringe.

Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Fringe est une division du FBI qui mène des enquêtes sur des phénomènes paranormaux. L’agent en charge de cette cellule spéciale est Olivia Dunham (Anna Torv). Elle est assistée par Walter Bishop (John Noble), un scientifique brillant mais fou, interné depuis 17 ans dans un hôpital psychiatrique et son fils, Peter Bishop (Joshua Jackson) qui vit d’impostures et d’arnaques en tout genre. Tout au long des 5 saisons de la série, nous suivons donc cette équipe dans la résolution de cas étranges et qui, pour la plupart, font partie d’un plan d’ensemble (The pattern en VO) qui aboutirait à une lutte entre deux univers.

Alors, ça, c’est l’histoire de départ de Fringe. Mais, tout au long de ces 5 saisons, Fringe a développé un univers si dense et si riche qui ne répond qu’à ses propres règles et repose sur sa propre mythologie qu’on pourrait parler non pas d’une série à 5 saisons mais d’une série et ses 4 spin-offs. Par conséquent, pour découvrir ce à quoi ressemble la fin du monde dans Fringe, penchons-nous sur la saison 5.

2036. Les Observers – des hommes venus d’un futur très lointain et capable de prédire le futur- ont pris le contrôle de la Terre et ont fait des humains des esclaves. Ces derniers ont vu leur liberté réduite à néant. La vie dans ce monde est d’autant plus compliqué que les Observers sont capables de lire dans les pensées. Ainsi, tout ce qui fait la spécificité de chaque individu a pour but d’être détruit pour l’englober dans un ensemble…au service de ces hommes du futur. Habituée à nous transporter dans de nombreux univers parallèles et/ou alternatifs, Fringe a trouvé un signal fort pour que le spectateur ne se perde jamais : le générique. A chaque saison, et selon l’univers/la temporalité dans lequel se déroule l’épisode, le générique de Fringe nous montre des notions qui appartiennent au domaine de l’extraordinaire et de la science -fiction pour les personnages.

© Fox

© Fox

Exemple : en 2036, la propriété, la volonté, la joie ou encore l’imagination sont des notions inconnues pour les humains dans un monde bleu-gris au futur incertain.

Affiches de propagande, incitation à la pensée unique, reconnaissance d’une seule autorité, contrôle de l’information…Il n’en faudra pas plus pour voir dans cette représentation de la fin des hommes un parallèle avec les dictatures des années 30. D’ailleurs, il est étonnant de voir que malgré les dispositifs technologiques et scientifiques que peuvent utiliser les Observers (non seulement en tant qu’êtres du futur mais aussi parce qu’on évolue en 2036), ils fassent appel à des supports et techniques aussi simples que celles connus dans l’univers du spectateur. (En même temps, ces méthodes ont démontré leur efficacité…). Le but pour les Observers n’est pas tant d’exterminer les hommes que de les réduire à l’état d’animal et de les faire souffrir avant leur fin.

© Fox

© Fox

Dans cet environnement terne et sans espoir, la Fringe Division représente un (mince) espoir. Si nos héros en 2012 étaient unis, déterminés et disposaient de nombreuses ressources, on les retrouve en 2036 dépassés par les évènements  déboussolés dans un monde où tous leurs repères ont volé en éclats et, pour une fois, face à un ennemi qui semble bien plus fort qu’eux.

Cette dernière saison de Fringe est actuellement en cours de diffusion aux Etats-Unis (diffusion pour 2013 sur TF1). Pour le moment, nul ne sait si Olivia, Peter et Walter vont parvenir à sauver (une fois encore) le monde. Cependant, au vu des premiers épisodes et du ton de la saison, tout ceci ne devrait pas connaitre de fin complètement heureuse…

To be continued

JM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s