Guys with Kids ou le jour où Jimmy Fallon m’a déçue

On continue notre Rentrée NBC avec la nouvelle sitcom de Jimmy Fallon « Guys with Kids ». Jimmy Fallon, acteur, Stand Up Comedian, ancien du Saturday Night Live et présentateur du Late show sur NBC a toujours été le sujet de débats. Principalement en 2009 lorsqu’il a pris la suite du très apprécié Conan O’Brien pour le Late Show. Beaucoup pensaient que Fallon n’avait pas la carrure de Conan. Mais Jimmy Fallon a su leur prouver le contraire et, même si j’étais conquise bien avant, j’attendais avec eux ce que pouvait donner une   sitcom créée par le rigolo. C’est donc avec une certaine délectation que j’ai commencé Guys with Kids. D’autant plus que j’y retrouvais avec plaisir Jamie-Lynn Sigler (Les Sopranos, Entourage), qu’on a pas vu depuis sacrément longtemps.

Guys with Kids raconte le quotidien de trois pères modernes qui ont choisi de s’occuper de leurs enfants alors qu’eux-mêmes auraient bien besoin de grandir, et de leurs femmes (ou ex-femme) qui ont manifestement choisi de porter la culotte. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. C’est très mauvais. La série commence par nous affirmer que la sitcom est tournée devant un public réel mais on se demande rapidement quel genre de public peut rire autant devant cela. Les personnages sont fades. Trois hommes émasculés comme on en a vu 30. Des femmes autoritaires sans plus de profondeur. Et surtout des clichés à la pelle. Le couple afro américain et leurs quatre enfants pourraient faire sourire si on pouvait déceler en eux un peu de second degré mais tout est au premier. Les acteurs sur jouent, probablement pour combler une absence de scénario.

Car c’est surtout là que la série pèche. « Des pères à la maison » ne suffit pas pour créer un concept de sitcom. Aucun d’entre eux n’a vraiment de personnalité hors du commun. Ils sont tous très lisses et même l’ex femme du héros, supposée être effrayante et cruelle, plie aux volontés de son ex-mari dès la fin du premier épisode. La série se bat avec un concept insuffisant et des personnages mal définis. Et on ne voit pas trop comment elle pourrait s’en sortir. Tu ne m’entendras jamais mais je suis déçue Jimmy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s